Publié le

Le cassis

CASSIS

Nom scientifique : Ribes nigrum L.

Famille : Grossulariaceae

Généralités : Autre appellation : Groseiller noir, Cacis, cassier, Cassissier, groseillier noir

 

Botanique et géographie

Origine: Cultivé très largement en Pologne, en Bourgogne pour ses fruits

Description botanique:
– Arbrisseau touffu de 1 m à 1,5 m
– Feuille présentant 3 à 5 lobes à contours triangulaires et à bords dentés, limbe légèrement crêpu, odeur très aromatique à l’état frais (après froissage) s’atténuant à la dessication
– Fleur : corolle plus courte que le calice velu, verte à l’extérieur, jaune-rougeâtre à l’intérieur, très mellifère
– Fruit : baies noires en grappes pendantes, type 5 (proche des rosacées), surmontées par les dents du calice, odorantes, saveur agréable, pulpe donnant un jus violacé

Parties utilisées

– Feuille : récoltée en Juin
– Bourgeon : récolté au début du printemps
– Fruit : récolté à maturité

Constituants

Feuilles et bourgeons
– Flavonoïdes : rutinosides de myrcétol et de quercétol
– Coumarines
– Acide Ascorbique (100 mg/100 g de matière fraîche)
– Anthocyanes (traces)
– Glucosides d’isoquercétol, d’isorhamnétol de kaempférol
– Acides aminés : proline, arginine
– Huile Essentielle 0,75 %:
– terpènes et sesquiterpènes (beta-pinène,cc sabinène, cc caryophyllène, d cadinène)

Fruit riche en :
– Pectine
– Acides organiques : ac. citrique, ac. malique, ac. glycolique etc…
– Acide ascorbique, 200 à 300 mg/100 g
Polyphénols :
– Flavonoïdes (à l’état libre et sous forme d’hétérosides)
– Myrcétol
– Quercétol
– Kaempférol
– Huile essentielle

Propriétés

Feuille :
– Réputée pour ses propriétés diurétique, antirhumatismale
Une étude réalisée en 1977 chez l’animal a montré une action salidiurétique, hypotensive, antihypertensive

Bourgeon :
– Mêmes activités que la feuille
– Anti-inflammatoire (prodelphinidine)
– Cortico-stimulant
– immuno-stimulante
D’après DELAVEAU, les flavonoïdes agiraient selon 3 mécanismes :
ils inhiberaient la libération de l’histamine par les mastocytes alors mieux protégés,ils stimuleraient la sécrétion des catécholamines considérées comme les hormones anti-inflammatoires, ils auraient une action antagoniste sur la catéchol- responsable de l’inactivation de la catécholamine anti-inflammatoire

Fruit :
– Propriété vitaminique C et Propriété vitaminique P (anthocyanosides)
– vasculoprotecteur et veinotoniqueLe fruit améliore la microcirculation et l’acuité visuelle
– Antidiarrhéique (pectines)

Applications

Feuille :
– Traitement de fond des rhumatismes, de la goutte
– Anti-inflammatoire surtout si allergique (le matin de préférence)
– diurétique
Infusion de feuilles 100g/l, 500 ml par jour, Extrait fluide de feuilles une cuillérée à café avant chaque repas, Extrait de bourgeons (gemmothérapie)

Fruit ou extraits de fruit :
– Traitement des troubles circulatoires d’origine veineuse et surtout capillaire (fragilité capillaire), dans la prévention des accidents vasculaires, pour augmenter l’acuité visuelle (meilleure vision nocturne)
– antioedème

En diététique pour la richesse en vitamine C du fruit(gelée, sirop)

Médecine vétérinaire empirique : infusion de feuilles ou fruits mélangés à du miel contre la fièvre du cheval

Médecine vétérinaire moderne : action antitoxique, anti-allergique

Risques

néant

Anecdotes

Au XVIIIème siècle, le cassis était considéré comme « un fruit favorisant la longévité humaine »
Ainsi l’abbé P.BAILLY de MONTARAN écrivit-il :
« Il n’y a personne qui, ayant des jardins, n’en doive planter un grand nombre pour les besoins de la famille »
Les baies de cassis sont utilisées pour les liqueurs (Chanoine KIR : inventeur du célèbre apéritif)

 

Hippocratus.com