Récit d’ailleurs- Nouvelle rubrique – La pause Zen© n°6

catherine Vanesse.jpg

 » Sans début, il n’y a rien à attendre d’une fin » ^^

 

« Entre les odeurs des pots d’échappements, de viandes grillées et d’encens, l’odeur de son parfum me parvenait, telle un rafraichissement dans la chaleur moite de la ville. Nous filions sur le boulevard Ratchada en direction de Sumkhivit, nous faufilant dans le circulation de fin de journée. Bangkok sortait alors ses plus beaux atours lumineux, la ville se colorait des phares rouge des voitures et des néons des nombreuses enseignes et panneaux publicitaires. Le regard perdu au sommet des grattes-ciel, je me laissais guider dans l’immensité de cette ville. Déjà deux mois que je suis en route. La première fois que je suis passée à Bangkok, j’ai directement sauté dans un bus pour le sud de la Thaïlande, cette ville trop grande m’effrayait un peu, mais là assise à l’arrière de son scooter, je découvrais enfin les charmes de cette métropole, alors je me collais encore un peu plus à lui, sentant la chaleur de son dos contre ma poitrine.

 
C’est quoi pour toi le plus important dans le voyage ? Nous étions assis à la terrasse d’un bar lorsqu’il m’a posé cette question. La réponse est venue instantanément : la liberté. Pourquoi je voyage, pourquoi je suis partie, c’est uniquement pour cette raison. Je ne m’en suis rendue compte que lorsque l’avion a décoller le 17 janvier pour Bangkok, avant cela, je me suis trouvée plein de bonnes excuses pour partir, des excuses toutes plus ridicules les unes que les autres sauf peut-être celle d’écrire mon roman.
 
Je m’appelle Catherine, j’ai 31 ans, ma maison tient dans un sac à dos, j’ai commencé mon voyage par le sud de la Thaïlande, ensuite direction le Cambodge, la Birmanie, la Thaïlande encore avant de continuer vers le Laos. Après le Laos, je ne sais pas encore, je n’ai pas de plan précis, je me laisse vivre et laisse mes sentiments me guider ainsi que les rencontres. Je suis censée revenir dans 6 mois, mais 6 mois c’est si court.
 
 
Je m’appelle Catherine, j’ai 31 ans, j’ai décidé de partir explorer l’Asie seule, sac sur le dos »
 
Nouvelle rubrique à partir d’avril dans « la pause zen© » ebook gratuit  « Récit du bout du monde »
SI vous aussi vous avez une aventure à partager, envoyer vos textes à mademoiselleseraphine@live.be
ou via le formulaire de contact sur www.mademoiselleseraphine.be
 

BAR à SIESTES de Melle Séraphine

J’ai l’immense honneur de vous annoncer l’ouverture du BAR à SIESTES de Melle Séraphine.

 

Où? Braine-le-Comte

Quand? sur RDV toute la journée

PROCHAINE OUVERTURE :le 11.04.13

Combien? 10€ la sieste

 

Carte des siestes et quelques mots de présentation:

 

Sieste :

– Karité (visage et cheveux)

– Splash (détente et stimulation par les sens – 3goûts)

– Aloe (spéciale travailleurs écrans – stress occulaire)

– Lumineuse (baume au coeur rapide – dépression)

– Shiatsu (dos via machine)

– Christal ( lithothérapie)

– Confort Aloe (Réflexologie palmaire)

– Confort Karité (Réflexologie palmaire)

– Confort Marin ( Réflexologie palmaire)

– Brume (aux huiles essentielles)

 

 

Infos & conditions :

mademoiselleseraphine@live.be

0479/982.759

 

IL EST ALORS GRAND TEMPS DE PRENDRE LE TEMPS

************************************************************************************

profite pour vous donner mes coordonnées:

Si vous souhaitez me joindre

– par téléphone : 0479/982.759

– par email : mademoiselleseraphine@live.be

– via facebook : M Elle Séraphine (profil) – mademoiselle séraphine (la page) & la pause zen© (la page)

Il y a également un groupe « zen » que vous trouverez en lançant une recherche : in4zen

 

– pour s’inscrire à des événements : devenons amis sur facebook, vous aurez ensuite accès aux ateliers, conférences, et soins proposés.

Pour ne rien rater, rdv sur www.mademoiselleseraphine.be !

La rubrique « événements » est régulièrement mise à jour. Vous pourrez y trouver les dates de fermeture du cabinet.

 

Prochainement : portes ouvertes 🙂

Envie d’en savoir plus et d’être tenu informé en exclus?

Complétez le formulaire de contact via le site www.mademoiselleseraphine.be.

 

Au plaisir de vous rencontrer.

 

Lili

(cabinet « MElle Séraphine »)

Comment participer à la publication du prochain numéro de La Pause Zen©

 

la pause zen - flyers.jpgSuite aux demandes grandissantes :))

Voici le lien via lequel vous pouvez vous inscrire à l’événement facebook:

https://www.facebook.com/lise.larbalestrier#!/events/464711286910586/

 

Voici le lien via lequel vous pouvez accéder à la page facebook:

https://www.facebook.com/mademoiselleseraphinelapausezen?ref=hl#!/

 

Prochaine parution : le 01.04.13

Pour retrouver les archives: rdv sur www.mademoiselleseraphine.be

Rubrique : la pause zen©

Le maître magicien – CONTE THERAPEUTIQUE

respirer.jpg

« Dentine, petite souris de son état, avait de gros soucis dentaires : dès qu’elle mangeait quoi que ce fut d’un peu trop dur, hop ! Ses dents volaient en éclats.
Comme c’était désastreux, et surtout comme cela faisait peur !

En se regardant dans le miroir magique de la salle de bain, même en se faisant des sourires émail diamants, Dentine ne rayonnait plus.
Dans le miroir, une autre personne apparaissait : c’était Miss Trouille.
« Mais que se passe-t-il ? Pourquoi suis-je dans un état pareil ? Et surtout, pourquoi mes dents se cassent-elles en mille morceaux au moindre grignotage?? » Se demandait Dentine, en contemplant sa triste mine.

« Allez Dentine, secoue-toi un peu » se dit-elle « une remise en question s’impose ! Et surtout un rendez-vous avec le Maître Magicien ».
Aussitôt dit, aussitôt fait.

Mais si tôt le combiné remis sur son socle, elle sentit des choses lui parcourir le corps… puis l’esprit…des choses étranges…
Un mélange de frémissements, de frissons…
Une multitude de questions débarquèrent dans sa tête, tels des pirates à l’abordage de son cerveau.

Elle était divisée : « Je n’aime pas beaucoup rendre visite au Maître Magicien… « 

 

 

A suivre :)))

Le texte complet se trouve dans « la pause zen© » n°6…encore un peu de patience ^^

Préparer sa peau : la pause zen©

Petit extrait de « la pause zen© » d’avril -N°6

estelle.jpg

Voici le conseil du mois de la chronique « aromatique » –  fait par Estelle 🙂

Préparer sa peau au soleil
1. Exfolier

2. hydrater de l’intérieur en buvant beaucoup d’eau et de l’extérieur:

Astuce aromatique: 5 gouttes d’huile essentielle de carotte dans votre lait corporel et 1 goutte dans votre crème de jour 1 mois avant exposition (attention l’HE de carotte est contre indiquée en cas d’hypertension).

3. consommer des aliments riches en carotène (carottes, tomates, brocoli, persil, …), en vitamines C et E (germe de blé), du sélénium et de l’huile de bourrache
 

Alternative naturopathique: Capsules solaires « Omégaline solaire » d’Holistica: 1 capsule par jour au cours d’un repas, 2 à 3 semaines avant exposition.
 
Pour savoir comment bien préparer ses examens, rdv dans  » la pause zen© » de mai :))

…………………………………………………………………………………………………………………………………….

Je profite  de l’occasion pour vous donner mes coordonnées:

Si vous souhaitez me joindre

– par téléphone : 0479/982.759

– par email : mademoiselleseraphine@live.be

– via facebook : M Elle Séraphine (profil) – mademoiselle séraphine (la page) & la pause zen© (la page)

Il y a également un groupe « zen » que vous trouverez en lançant une recherche : in4zen

 

– pour s’inscrire à des événements : devenons amis sur facebook, vous aurez ensuite accès aux ateliers, conférences, et soins proposés.

Pour ne rien rater, rdv sur www.mademoiselleseraphine.be !

La rubrique « événements » est régulièrement mise à jour. Vous pourrez y trouver les dates de fermeture du cabinet.

 

Prochainement : portes ouvertes 🙂

Envie d’en savoir plus et d’être tenu informé en exclus?

Complétez le formulaire de contact via le site www.mademoiselleseraphine.be.

 

Au plaisir de vous rencontrer.

 

Lili

(cabinet « MElle Séraphine »)

Mes coordonnées

102_0702.JPGBonjour 🙂

J’en profite pour vous donner mes coordonnées:

Si vous souhaitez me joindre

– par téléphone : 0479/982.759

– par email : mademoiselleseraphine@live.be

– via facebook : M Elle Séraphine (profil) – mademoiselle séraphine (la page) & la pause zen© (la page)

Il y a également un groupe « zen » que vous trouverez en lançant une recherche : in4zen

 

– pour s’inscrire à des événements : devenons amis sur facebook, vous aurez ensuite accès aux ateliers, conférences, et soins proposés.

Pour ne rien rater, rdv sur www.mademoiselleseraphine.be !

La rubrique « événements » est régulièrement mise à jour. Vous pourrez y trouver les dates de fermeture du cabinet.

 

Prochainement : portes ouvertes 🙂

Envie d’en savoir plus et d’être tenu informé en exclus?

Complétez le formulaire de contact via le site www.mademoiselleseraphine.be.

 

Au plaisir de vous rencontrer.

 

Lili

(cabinet « MElle Séraphine »)

 

 

« un métier, une vie » – extrait de « la pause zen© »

Interview de DIMITRI DESCAMPS -thérapeute trantrique.

 

 

Prenez un moment pour vous et découvrez l’article complet dans La Pause Zen©!
Cliquez sur le lien
http://madmagz.com/fr/magazine/179690

 

Dimitri.JPG

 
 

Qui es-tu ? Dimitri Descamps. 42 ans. Je suis en relation et éperdument amoureux. Pas d’enfant (pour le moment).

Quel est ton métier ? J’exerce d’une part comme professeur en cours du soir (réflexologie plantaire et aromathérapie) et à titre complémentaire je suis formateur en massage tantrique et tantra et tantra yoga.

 

Comment as-tu choisi de devenir thérapeute tantrique ? Je parlerai ici du métier de masseur tantrique et de sexothérapeute. Si on mélange les deux métiers, cela pourrait donner un métier nouveau comme « thérapeute tantrique ». Nous pourrions dire « Love coach ». Le coaching est une profession très tendance. Les gens aiment avoir quelqu’un derrière eux pour les conseiller. On distribue du conseil dans tous les domaines de la vie. C’est tendance. Mais ce n’est pas ce que je fais…

Je prône les valeurs que j’incarne (en tout cas j’essaie) comme la responsabilité, l’engagement personnel, le respect de la vie, la communication authentique, etc. Je ne propose pas de recettes prêtes à l’emploi. Je ne fais pas de promesses. Selon moi, la solution est déjà à l’intérieur de la personne. Il suffit de l’aider à transformer son regard sur elle-même et sur les choses. Je ne joue pas non plus le sauveur. C’est tellement ancré chez l’humain de vouloir jouer le sauveur pour aider l’autre. Hélas, sauver l’autre c’est lui enlever sa responsabilité de choix et sa possibilité d’évolution.

Donc, je ne me définis pas comme un coach. Je me vois plutôt comme « thérapeute tantrique ». J’accompagne les couples sur le chemin de la relation. C’est un sacerdoce. Dans cet accompagnement, j’utilise des outils issus du tantra dont le massage tantrique ou cachemirien.

Devenir thérapeute « tantrique » s’est imposé à moi petit à petit. Ce n’est pas en me réveillant un matin que l’idée m’est apparue. Très probablement qu’en arrière-plan, il y a mon enfant intérieur qui était en souffrance puisqu’il a vu le couple de ses parents se déchirer. Ensuite, il y a eu un attrait certain pour le mystère de la vie dont la sexualité fait partie. Beaucoup d’errance, de déceptions et des joies aussi. Je dirais que « thérapeute tantrique » est la transposition dans une réalité physique de ce qui je suis au plus profond de moi. J’ai envie d’éclairer toute personne, seule ou en relation, qui est en recherche sur comment retrouver le véritable sentiment d’habiter son corps, de s’aimer (soi et l’autre) et de vivre une sexualité plus épanouissante et sacrée. L’Amour, c’est un métier à plein temps. Et c’est passionnant !!!

 

Te formes-tu encore ?

Oui. En réalité, depuis ma sortie de l’Ecole Normale (c’est là qu’on forme les instits), je n’ai jamais cessé de me former. En même temps, cela me permet de mettre de la clarté sur qui je suis réellement. Je termine sophrologie et phytothérapie prochainement. Je suivrai la sexothérapie dès juin 2013 à Paris.

 

 

Où peut-on te trouver ?

Visitez les websites suivants :

www.tantrikamovement.com

www.tantric-touch.be

 

 

 

Vous pouvez me joindre sur mon portable :

0470/53.66.40 (de Belgique)

0032/470.53.66.40 (hors Belgique)

 

Ou via l’adresse mail suivante 

dimitridescamps@gmail.com

 

 

 

 

La pause zen© n°5 – mars

la pause zen - flyers.jpg

Prenez un moment pour vous et découvrez : La Pause Zen©!

 


Magazine entièrement gratuit, accessible sous forme d’un e-book depuis peu pour respecter l’environnement, accessible à tous via
www.mademoiselleseraphine.be – rubrique « la pause Zen© ».

Vous y trouverez chaque mois, « un métier, une vie », une rubrique « kézako » pour en savoir toujours plus, le coin des lecteurs, le renforcement positif, et …bientôt la page atelier du mois reprenant l’entièreté des activités et avantages proposés par mes partenaires. Nouvelle rubrique : le conte thérapeutique.

 

 

Cherchez le BON PLAN du mois!!!  Un indice?  C’est un lien qui se trouve dans les pages spéciales…

Alors dès à présent, installez-vous confortablement dans votre fauteuil un bon thé à la main, et profitez des effets relaxants de « la pause Zen© ».

 

Cliquez ici : Lien : http://madmagz.com/fr/magazine/179690


N.B « la pause Zen© » vous est proposée sous forme d’ebook.

Le pdf sera bientôt disponible au prix de 1€ symbolique. (modalités : mademoiselleseraphine@live.be)
Si « la pause zen » devait être imprimée, il serait judicieux d’utiliser du papier recyclé pour conserver jusqu’au bout l’éthique du magazine gratuit.

 

Comme un goût de trop peu ? Les archives sont en permanence disponibles sur le site internet : www.mademoiselleseraphine.be (rubrique « la pause zen©). Via ce lien, retrouvez la dernière parution : http://madmagz.com/fr/magazine/178149

 

Vous avez envie d’être au rendez-vous pour la prochaine parution ? Inscrivez-vous à l’événement Facebook ou sur la page : https://www.facebook.com/mademoiselleseraphinelapausezen?ref=hl

 

Bonne lecture !
Et surtout prenez du temps pour vous!

 

Lili
M Elle Séraphine
0479/982.759

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les amis essentiels – CONTE THERAPEUTIQUE

 

Puisses- tu au vent de ta branche garder tes amis essentiels…

 

(René CHAR)

 oiseau.jpg

Note explicative : Phoenix, petite magicienne a été envoyée dans le monde moderne par les habitants de la forêt magique à la recherche de Merlin qui a perdu la mémoire. Elle va et vient entre les deux mondes.

 

 

 

CONTE THERAPEUTIQUE

 Les amis essentiels

 

 

 

 

 

Phoenix est rappelée de toute urgence à Brocéliande :

 

L’arbre aux chauves-souris rigolotes tremble de toutes ses feuilles.

Une tempête très locale le secoue tel un vieux prunier tout décati.

 

Toutes les bestioles qui s’accrochent aux branches la tête en bas gémissent :

 

« Pauvres de nous, notre sommeil a été écourté à cause de ce grand dadais qui menace de s’effondrer »

« Qu’y puis-je si le vent souffle aussi fort ? Il s’agit d’un coup du sort et je ne suis pas sûr de résister encore longtemps.

Mes amies chéries, racontez-moi une de vos blagues pour me remonter le moral »

« Tu n’y penses pas. Que nous donneras-tu donc en échange ?

Nos blagues font le tour de la planète et nous rapportent bonbon.

 

Lorsque tu nous garantissais le sommeil, nous t’en avons gratifié de quelques-unes mais maintenant, c’est donnant-donnant. »

 

Phoenix qui n’avait encore rien dit jusque là, écoutait sidérée : il lui semblait que l’amitié était un acte gratuit et offert de bon cœur…

« Eh bien, voilà, mesdames…

Tout cela est d’une simplicité extrême : celles d’entre vous pour qui un arbre tremblotant mais qui vous a porté jusqu’ici ne vous semble plus d’aucune utilité, envolez-vous vers d’autres cieux !

S’il vous semble que l’herbe est plus verte ailleurs, personne ne vous retient. »

 

A ces mots, une nuée toute noire s’envole en ricanant.  Il ne reste que trois petites bêtes toutes chétives mais qui continuent de s’accrocher fermement. Elles s’aident même l’une et l’autre.

 

La tempête dura longtemps, l’arbre perdit presque toutes ses feuilles mais les petites chauves-souris le soignèrent si bien qu’au printemps de nouveaux bourgeons apparurent.

 

Des autres chauves-souris, personne ne sut ce qu’il advint mais comme elles n’en valaient pas la peine, qui les pleurera donc?