Bonne résolution #day7

Bilan de la semaine 1 et L’info qui va changer ma vie et celle de ma fille aussi!

Bonjour bonjour, ravie de vous retrouver pour partager ceci avec vous. Je suis toujours dans ma première semaine de challenge ‘52 semaines pour perdre du poids en s’aimant autrement‘, soit la semaine de la signature du contrat pour ‘mettre toutes les chances de mon côté‘ … ouiiii je sais vous suivez donc vous savez tout ça déjà mais ça valait la peine d’en parler car c’est al dernière fois, na! D’ailleurs, ça mérite un bilan et un mot d’explication, …demain (procrastination!) … après (procrastination) … dans un prochain billet (mouais!)… bon, ok maintenant 🙂

Je reviens dans un premier temps sur la semaine écoulée pour en faire un petit bilan. En sept jours, suivant la même consigne (contrat avec soi-même pour mettre toutes les chances de son côté), j’ai obtenu des réponses assez surprenantes! En général lorsqu’on veut perdre du poids et apprendre à s’aimer, on suit un coaching qui cible directement ceci. Hé ben, en ce qui me concerne, j’ai obtenu des réponses sur la vie en général, ma vie quotidienne, mes habitudes et attitudes, les générateurs de stress et des options pour pouvoir changer ça. Je pense sincèrement que les points évoqués me créent du stress, qui dit stress dit sucre et qui dit sucre dit fatigue… en plus du syndrome de fatigue chronique, la boucle est bouclée et bien verrouillée!

Mon travail personnel va donc s’orienter principalement sur une meilleure gestion des émotions au quotidien, observation et ‘réaction’ plus positives des situations qui se présentent à moi, être plus à l’écoute de mes besoins (et de ceux de ma fille en fonction de son âge).

Dans un deuxième temps: la grande découverte du jour : je ne fais rien de mal avec ma fille (?hein?) … je veux dire par là qu’elle a deux ans, qu’elle est en pleine phase de ‘non‘ et d’affirmation d’elle-même (répétition générale pour les parents car la prochaine fois que cette phase se repointera, elle sera encore différente mais tellement similaire qu’elle s’appellera l’adolescence, youpiiiiiii),qu’elle a besoin de se sentir encadrée et aussi accompagnée dans cette transition entre ‘je suis plus un bébé à sa maman’ et ‘maman je t’aime trop tellement mais crie pas quand je fais des trucs zarebis pour te le prouver’ … c’est pas gagné!

Bin si!

Justement je crée un livre de sophrologie destiné aux plus petits (jusqu’à présent, je m’orientais surtout vers les 6-12 ans et plus) mais là, je mijote des trucs depuis quelques mois, … presque un an en fait, depuis que j’ai découvert que, contrairement à ce que je claironnais ouvertement avant d’avoir un enfant, les jeunes enfants aussi sont aptes à la sophrologie (à la pratiquer sous une autre forme mais ils adhèrent super bien).

C’est ce que je ‘pondrai’ cette année : un petit livre pour les petits chats de moins de six ans sur toussa toussa. Je viens de trouver le fil rouge entre toutes mes recherches, mes expérimentations et ma fille = la vivance 🙂

AVIS A TOUTES LES MAMANS (mais pas que!) qui cherchent de l’aide pour éduquer leurs enfants de manière positive sans pour autant y perdre leur santé, leur énergie, ou leur dignité (parfois … on ne se rend pas compte mais une gamine qui hurle dans le Lunchmachin parce que vous la prenez sous le bras pour partir, … ça laisse des traces), abonnez-vous à ce blog et aussi à celui des sophro-contes pour enfants : http/gnomedesmots.com (qui regorge déjà d’idées sophro pour les 6ans et +)

A bientôt pour la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *