Faites connaissance avec Flora Jules

Flora, peux-tu te présenter en trois mots?
Sea sex and sun (rires)
plus sérieusement je dirais humour, humaniste, amoureuse

As-tu déjà écrit un livre?
Non c’est le premier. La co-création proposée par Eveil & Vous éditions est une opportunité incroyable pour un anonyme. Je n’ai pas dû réfléchir bien longtemps,… Quelque chose en moi avait besoin d’en parler, de dire, de libérer.

Pourquoi penses-tu qu’il est important de laisser une trace?
Laisser une trace est une bien belle idée, je ne sais même pas si j’y suis parvenue.
J’ai partagé quelques semaines de mon quotidien principalement  pour entamer une démarche de lâcher prise sur la situation. C’était trop pour moi: enfermement, obligations ou restrictions , les nouvelles qui se contredisent, autorisation puis nouvelles obligations. Je me sentais ballottée comme du linge dans le tambour d’une machine à laver. Les autorités compétentes me donnaient l’impression de changer de programme avant même que le cycle complet de lavage soit terminé.

Combien de pages as-tu écrit au total?
D’après mes souvenirs un peu plus de 100.
Et Ezilda pareil.
La maison d’édition nous avait demandé de respecter un canevas: Entre 100 et 120 pages chacune.

Quel est le mot que tu as le plus souvent utilisé dans ton texte?
mouton (rires)

Penses-tu que beaucoup de personnes étaient dans le même cas que toi?
Ça ne fait aucun doute. Je pense même aux parents séparés avec garde alternée
toutes les semaines. Je suis certaine que beaucoup de jugements n’ont pas été respectés, qu’il y a eu de l’abus d’un des deux parents. Ce qui m’inquiète le plus là-dedans: L’ état de santé des enfants.
Je n’ai pas non plus abordé le thème des enfants placés ou victime de violences domestiques ou de maltraitances mais j’aurais pu. Nous ne le vivons pas à la maison mais le sujet m’a beaucoup inquiété.
Tout comme les phases suivantes du confinement (celles qui arrivent d’ici septembre seront les maladies neuropsychologiques)

Justement j’allais y venir : quelles sont les thématiques que tu as choisi d’aborder dans ce livre?
Les grandes thématiques… La peur, l’enfermement à la maison vécu comme une chance, le côté énergétique de la psychose, l’influence des médias et surtout notre quotidien au pti gars et moi.

Si tu devais résumer le livre, du moins ta partie, en un mot, quel serait-il ?
c’est compliqué de résumer une histoire de 100 pages en un mot mais soyons fous! Je dirais aventure,… Ou expérience,… Ou apprentissage?
(rires)

Penses-tu qu’on pourra te trouver dans un autre ouvrage?
Écrire sous forme de roman autobiographique me plaît énormément,  j’avais bien rédigé quelques articles auparavant mais rien de tel.
Je donnais mon avis, je n’expliquais pas ma vie.
Oui, ça m’a plus,… Alors pourquoi pas?
Il est vrai que l’expérience à quatre mains était une facilité, ou une sécurité,… Pour la suite on verra si j’écris seule ou encore accompagnée (rires)

Co-auteure de La Beauté cachée du confinement- à paraître aux Editions Eveil & Vous- pour vous le procurer, n’hésitez pas à nous contacter!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *