69 Clipper Lane, épisode 4. La lutte finale.

Episode 4


Envoyer mon premier « jet » a été difficile. Non pas que je n’accepte pas les critiques, bien au contraire. Mais je ne suis pas une auteure, je ne me sentais pas légitime.

Les premiers retours… compliqué.

J’ai compris les défauts principaux de ma nouvelle, le manque de lien entre les paragraphes imposés et un personnage principal (le narrateur) fade. J’ai vraiment rencontré des difficultés, je ne savais pas pas où commencer, et puis le déclic à eu lieu. En laissant mon esprit vagabonder, en discutant à la maison. Mais j’ai mis du temps avant de rouvrir mon fichier et me lancer une deuxième fois (puis une troisième, une quatrième…)
Une réécriture à plusieurs mains, Lise m’a beaucoup aidé en insistant sur les points faibles de ma nouvelle : la cohérence d’ensemble. 

Le bouclage ? En retard bien-sûr ! Mon éditrice préférée m’a proposé quatre couvertures, et nous avons choisi la même sans nous concerter. J’espère qu’elle vous plaira !

Ecrire 69, Clipper Lane a été un apprentissage, et en tant que tel il n’a pas été facile. Je suis cependant très contente d’avoir relever le 2eme challenge du récréature… et espère bien ne pas en rester là !

Comme tu l’auras lu par toi-même : je suis une éditrice sympa qui propose des trucs sympas et n’abandonne pas ses auteures dans le désert.

Voilà voilà

Quant à la nouvelle … Plus que quelques dodos et je t’expliquerai la marche à suivre pour la lire au format numérique. FAIS DE LA PLACE DANS TA PAL et TA LISEUSE!

Au plaisir!

Thalie Gri & Lise

69 Clipper Lane, épisode 3. Quand elle retrousse ses manches

Episode 3

A la base je ne savais pas qu’il était possible de gagner l’édition de sa nouvelle, ni même qu’une nouvelle pouvait être écrite ! J’avais envie de continuer le récréature, et son prolongement naturel était donc… la rédaction d’une nouvelle.

J’ai souvent commencé à écrire, sans boucler de projets, à l’exception de poèmes. 

Après beaucoup d’hésitation, et avec les encouragements de Lise et de mon mari, je me suis lancée. Tempête sous un crâne, tirage de cheveux : je n’avais pas d’histoire, mais des histoires, 28 petites histoires. J’avais les boules du sapin, mais pas les branches auxquelles les accrocher ! Petit à petit les idées sont venues, le découragement aussi, mais j’ai tenu bon.

Comme tu l’auras lu par toi-même, écrire une nouvelle n’est pas chose aisée mais c’est tout à fait faisable!

A bientôt pour la suite …

69 Clipper Lane, épisode 2. L’envers du décor

Dans le cadre du RECREATURE ORIGINAL EDITION 2021, une cinquième candidate se présente avec un projet intéressant: l’occasion de lire sa nouvelle gratuitement.

Waouh! Quelle générosité! J’accepte, je l’accompagne, je la booste et voici son parcours (l’envers du décor que j’aime tant relater!) en quatre épisodes avant de t’expliquer comment disposer de la nouvelle.

C’est parti!

Episode 2: quand elle débute le challenge et qu’elle entend parler de la nouvelle

J’ai pris énormément de plaisir à réaliser le challenge. Instaurer une routine de réflexion (pour ma part au lever), m’astreindre à n’écrire que 280 caractères (mes textes étaient souvent beaucoup plus longs !) et publier ma prose en un temps imparti, en acceptant qu’elle ne soit pas « parfaite » … une vraie aventure.

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières et j’ai tenu – un défi personnel – à écrire des textes originaux, parfois loufoques. Des textes indépendants les uns des autres.

Avec beaucoup de personnages.

Notre gentille organisatrice et les autres participants ont rythmé les 28 jours avec bienveillance. A la fin du mois de février, je me suis dit « bravo, tu l’as fait, tu peux être fière de toi ! »

Comme tu l’auras lu par toi-même, elle s’auto congratule (encore une auteure atteinte de schizophrénie?)

A bientôt pour la suite …

L’aventure 69 Clipper Lane en 4 épisodes, tu suis?

Dans le cadre du RECREATURE ORIGINAL EDITION 2021, une cinquième candidate se présente avec un projet intéressant: l’occasion de lire sa nouvelle gratuitement.

Waouh! Quelle générosité! J’accepte, je l’accompagne, je la booste et voici son parcours (l’envers du décor que j’aime tant relater!) en quatre épisodes avant de t’expliquer comment disposer de la nouvelle.

C’est parti!

Episode 1 – le pourquoi du comment elle rejoint le groupe

Je m’appelle Thalie Gri, j’ai 49 ans et j’habite du côté de Poitiers avec mari, enfants et chats.J’aime lire et écrire, je suis proche de la Nature et pratique la marche nordique. J’ai toujours un journal artistique en cours, j’aime le cinéma et les séries, l’histoire de la 2de Guerre Mondiale et de la Russie. 

Côté musique je suis plutôt électro et prends des cours de Kizomba. Je tricote pour des projets caritatifs ou de street-art. Et « cherry on the cupcake », je collectionne les chaussures… dont 25 paires viennent de Londres !

Mes pérégrinations sur FB m’ont conduites au blog de Gracieuse Robert, et de là au récréature. Je cherchais un challenge ludique, créatif et littéraire en ces temps moroses que nous avons vécu cet hiver.

Et voilà! Comme tu l’as lu par toi-même : c’est la faute à Gracieuse 😉

A bientôt pour la suite …

Fais connaissance avec l’auteure de 69 Clipper Lane

Ce que tu dois savoir sur Thalie c’est qu’elle n’a pas écrit sa nouvelle pour l’éditer en version papier mais pour te l’offrir en téléchargement numérique gratuit. Dans quelques semaines, 69 Clipper Lane sera disponible aux formats MOBI et EPUB (pour liseuses). Mais avant tout, fais connaissance avec elle!

Nom Gri

Prénom Thalie

Age 49 ans

Situation familiale Mariée

Enfants Deux grandes filles

Lieu de Résidence Poitiers

Animaux Deux chats

Hobbies La lecture, l’écriture, la marche nordique. J’ai toujours un journal artistique en cours, j’aime le cinéma, l’Histoire, les musiques électroniques et je tricote pour des projets caritatifs ou de street-art. Je collectionne les chaussures et nage toujours nue dans la mer.

« Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui partent en mer. » Aristote

Heu… allô Sigmund ? Je jette un voile pudique sur ma psyché et vogue au grès de mon imaginaire : au loin de cette citation, une île de possibilités littéraires.
Ton parcours professionnel Docteure en chimie, j’ai travaillée pendant 20 ans dans un grand groupe industriel avant de suivre mon mari en province, où je cultive désormais le moment présent à temps plein.Ton parcours en tant qu’auteure  Après une longue période de latence, j’ai repris goût à l’écriture pendant le premier confinement, travaillant sur des poèmes, des nouvelles et un recueil de témoignages.

Prochains projets d’écriture : La Récréature édition août 2021 !

Mon aventure Recreature :
En février 2021,28 mots, autant de paragraphes. Ok, j’ai fait le job ! Comment ? Tu me proposes d’écrire une nouvelle ? Avec tous les personnages cités dans mes textes ? Dans l’ordre et sans changer une virgule ? Perplexe, j’ai collé 28 post-it sur le mur des toilettes. Non, impossible. Et puis… j’ai pris du recul, une pelote de laine qui traînait par là… et j’ai commencé à dérouler le fil d’une histoire londonienne.

Bienvenue au 69, Clipper Lane.

Disponible dans quelques semaines dans l’onglet boutique sur le site internet des Editions Eveil & Vous